L’univers culinaire à Madagascar

Madagascar - découverte culinaire

Quand on évoque Madagascar, on a tout de suite en tête ses belles plages paradisiaques et ses paysages sauvages à couper le souffle. Mais ce pays dispose également d’autres intérêts auxquels il serait difficile de rester insensible. Outre la culture et les traditions qui méritent d’être découvertes, l’île dispose également d’une variété gastronomique incomparable. Elle est riche en sapidités. Pour découvrir les plats typiquement Malagasy, il faut planifier une sortie en restaurant. D’ailleurs, le pays en dispose plusieurs dans ses grandes villes et même dans ses petits villages.

Faire une découverte culinaire en voyageant

Pour gouter aux différentes spécialités du pays, on n’a pas besoin de faire une réservation dans un hôtel de luxe. Il est, en effet, possible de passer des moments agréables et inoubliables dans les restaurants de ces établissements. On y propose des plats gastronomiques divers ainsi que des cuisines du monde.

Il est également possible de voyager à travers le pays et de s’arrêter dans des endroits particuliers connus pour gouter à des spécialités locales. Si l’on a envie de tester le fameux « foie gras de Madagascar », on peut passer dans un restaurant situé à Behenjy sur la route nationale numéro 7 menant au sud. Sur cette même route, dans une petite ville nommée Ambatolampy, il est aussi possible de gouter au magret de canard d’un restaurant très connu situé en bord de route.

Arrivée à Antsirabe la ville d’eau, on ne peut pas rater les plats servis avec des légumes de saison frais. Si l’on poursuit la route jusqu’à Fort-Dauphin, une ville côtière située dans le sud-est de l’île, on a la chance de faire des commandes de gambas fraiches chez les pêcheurs. Ils fournissent aussi les restaurants de cette ville de poissons et de plusieurs autres fruits de mer.

Les spécialités culinaires de la partie ouest sont marquées par les « mosakiky » et les « lasary ». Ce sont des brochettes de zébu, de poulet, de poisson, etc., et des émincés de légumes ou de papaye avec des sauces vinaigrettes et des piments. Si l’on prend le temps d’aller au nord, à Diego Suarez ou à Nosy Be Hell-Ville, on peut encore une fois profiter des plats à base de fruits de mer. Les salades de calmar, le poisson fumé, etc., sont les bases des plats locaux.

Plus à l’est du pays, en prenant la route nationale numéro 2, on peut faire une petite halte dans la petite ville d’Antsapanana. C’est d’ailleurs l’une des villes sur le bord de cette nationale où les voyageurs s’arrêtent habituellement pour manger et se reposer. Des petites gargottes ornent les deux bords de route. On ne peut pas rater le « henakisoa sy amalona » servi avec du riz et des achards de légumes. Il s’agit d’un plat de viande de porc avec de l’anguille.

Une fois arrivée dans la ville de Tamatave, il faut se trouver un restaurant qui propose la célèbre « soupe Tamatave ». C’est un bol de soupe constitué de pâte, de fruits de mer, de légumes, de viandes, etc.

D’autres spécialités à ne pas rater

Diverses autres spécialités sont à ne pas rater au pays. Le « koba » en est une. Il s’agit d’une sorte de gâteau fait avec des pistaches, de la banane dans une couche de farine de riz et le tout enveloppé de feuille de bananier. Les « mokary » sont des beignets à base de farine de riz aussi. Pour rehausser leur saveur, on utilise de la noix de coco râpé ou bien de la vanille. D’autres beignets sont aussi à tester lors d’un voyage à Madagascar dont le beignet de banane, de légumes, de brèdes, de crevettes, etc.

Comme les autres îles de l’Océan Indien, le pays dispose aussi de ses marchands de « samosa » et de « nem ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 − 22 =